FAQ "Nos solutions"

Les panneaux solaires sont constitués de cellules photovoltaïques. Les cellules photovoltaïques sont constituées de semi-conducteurs à base de silicium, de sulfure de cadmium, et de tellure de cadmium. Ces composants sont superposés en deux fines plaques de telle sorte qu’il en résulte un contact étroit et ne sont pas constitués de métaux rares.

Les modules sont recyclés en France à hauteur de 97% environ.

Il s’agit d’une énergie électrique produite à partir du rayonnement solaire grâce à des panneaux ou des centrales solaires photovoltaïques. Elle est dite renouvelable, car sa source est considérée comme inépuisable à l’échelle du temps humain.

Le productible est une quantité d’énergie susceptible d’être produite. Celle-ci dépend de plusieurs critères : l’ensoleillement d’une localité, la technologie utilisée (modules et onduleurs) ainsi que la longueur du raccordement aux installation du client. La maintenance participera à conserver le productible cible.

 Il s’agit de produire soi- même de l’électricité via sa propre centrale photovoltaïque.

La Contribution au Service Public d’Électricité, également connue sous le nom de « CSPE », est une des taxes présentes sur la facture d’électricité qui est soutirée sur le réseau. Elle est intégralement économisée pour la part des MWh autoconsommés.

Il s’agit de l’ensemble des transformations du système de production, de distribution et de consommation d’énergie dans un but de transformation du système énergétique pour diminuer son impact environnemental.

De nombreux paramètres entrent en jeu, (puissance crête, pente et orientation de la toiture, situation géographique..)….et l’ expertise de notre Bureau d’Etudes spécialisé permet de déterminer, la production d’énergie solaire photovoltaïque annuelle.

Le bon fonctionnement et la performance de l’installation doivent être suivies de préférence en continu. Des solutions de surveillance à distance permettent de détecter une éventuelle dégradation de la performance et d’optimiser les opérations de maintenance. Ces moyens contribuent au maintien du faible coût de l’énergie produite et autoconsommée.

FAQ "Autoconsommation"

L’autoconsommation énergétique est le résultat d’une utilisation par vous-même de l’énergie électrique produite et alimentant directement votre bâtiment. Cela vous permet de réduire votre dépendance aux évolutions tarifaires des fournisseurs d’énergie tout en tirant profit des ressources que vous propose la nature : le soleil, le vent, la chaleur…

L’autoconsommation d’énergie peut provenir de panneaux solaires, d’une éolienne ou de toute autre combinaison faisant appel aux énergies renouvelables. En fonction de l’appareil choisi, c’est la ressource correspondante qui est captée et convertie en courant. Un onduleur est ensuite nécessaire pour convertir ce courant en courant alternatif.

Vous ferez des économies sur vos factures d’énergie. Le prix de vente de l’électricité photovoltaïque ne faisant que diminuer. De plus, si vous produisez vous-même votre énergie électrique, le coût du kWh autoconsommé ne bougera pas pendant plusieurs décennies car les coûts d’investissement et de maintenance sont très largement prévisibles. . Grâce à l’autoconsommation, vous participerez activement à la protection de l’environnement en faisant appel aux énergies renouvelables

5 éléments sont déterminants pour le photovoltaïque : l’orientation de votre toit, sa pente, votre localisation, la complexité de mise en œuvre, la nature du toit.. Il faudra aussi prendre en considération les ombrages : arbres, bâtiments adjacents qui projettent une ombre et qui peut donc pénaliser le rendement. Tous ces éléments sont pris en considération lors de la réalisation d’une étude de faisabilité.

Cela dépend de nombreux paramètres . Il est en règle générale impossible de définir un coût sans avoir réalisé une étude de faisabilité par des spécialistes.

Cela dépend de la nature du projet d’installation, mais diverses autorisations peuvent être nécessaires, d’où l’importance d’être bien accompagné. Si vous souhaitez installer des panneaux solaires photovoltaïques en toiture, seule une déclaration préalable auprès de votre mairie est requise (hors cas de constructions neuves). Pour des ombrières sur un parking, un permis de construire sera nécessaire.

Si le projet est bien conçu, une part très importante de l’énergie produite pourra être autoconsommée car la production répondra à vos besoins. Dans le cas inverse, il est possible de mettre en œuvre des exutoires supplémentaires comme : la recharge véhicule, la vente du surplus sur le réseau public ou encore le stockage. Ces éléments doivent être intégrés dans le business plan du projet.

Le moment de production d’énergie du courant ne correspond pas toujours à l’instant de consommation, c’est pourquoi il est nécessaire de  réaliser au préalable une étude énergétique afin de dimensionner la centrale au plus près des besoins.

Oui, il existe un certain nombre d’aides et de subventions qui diffèrent selon la nature du projet, des  technologies employées, de la localité et de l’activité de l’entreprise. Ora vous accompagne dans leur identification et leur obtention.

Dans les années à venir, il est évident que l’autoconsommation énergétique est amenée à fortement se développer compte tenu des hausses de prix de l’énergie et du respect de l’environnement qui prend de plus en plus d’ampleur

Ecoresponsable : votre entreprise s’adapte aux nouveaux enjeux environnementaux et donne l’image d’un acteur du changement dans un monde en perpétuelle évolution. C’est un puissant moyen de communication. Outre la rentabilité croissante liée également à la baisse des investissements nécessaires,  cela  vous permet de réduire sensiblement votre facture d’électricité;  jusqu’à 40 %). C’est un premier pas en toute simplicité vers l’indépendance énergétique.

L’autoconsommation constitue également  une solution pour répondre aux obligations de réduction du Décret no 2019-771 du 23 juillet 2019 relatif aux obligations d’actions de réduction de la consommation d’énergie finale dans des bâtiments à usage tertiaire.

Non car les onduleurs ont justement la fonction de transformer le courant produit par les modules en un courant semblable fournit par le réseau public.

Absolument, et c’est d’ailleurs ce qu’il se produit dans la majorité des cas. La centrale étant connectée, comme votre arrivée électrique principale à votre Tableau divisionnaire. De ce fait, si la centrale en autoconsommation ne fournit pas assez de puissance, alors le manque est instantanément soutiré au réseau.

Malheureusement pas encore mais nous y travaillons !!

Tout à fait, l’autoconsommation constitue une réponse aux obligations de réduction du Décret no 2019-771 du 23 juillet 2019 relatif aux obligations d’actions de réduction de la consommation d’énergie finale dans des bâtiments à usage tertiaire car cette dernière permet bien la réduction de l’énergie finale consommée.

FAQ "Prime CEE"

Les Certificats d’Économies d’Énergie (CEE) sont un levier financier au service de la maîtrise énergétique. Introduit par la loi POPE* et renforcé par le Grenelle de l’Environnement, le dispositif des CEE a été mis en place dès 2005 par le Gouvernement français afin d’inciter l’ensemble des acteurs économiques à réduire leur consommation énergétique.

*Programme fixant les Orientations de la Politique Énergétique

Oui vous devez impérativement faire votre demande de prime CEE avant le début des travaux, et même avant la signature de votre devis.

Le montant de votre prime énergie CEE ne dépend pas de votre facture mais des économies d’énergie réalisées. Ainsi la prime d’énergie pourra rembourser entre 20 et 100% des travaux selon le type de travaux réalisés.

Vous pouvez demander plusieurs primes énergie CEE si vous avez plusieurs travaux, par exemple une prime CEE chaudière, une prime d’énergie isolation. En revanche vous ne pourrez percevoir qu’une seule prime par type de travaux.

Certains travaux nécessitent que le professionnel soit certifié RGE.

FAQ "Optimisation de contrats de fourniture d’énergie"

Un contrat de fourniture unique correspond à un contrat conclu avec un fournisseur d’énergie qui facturera en plus des MWh, les coûts relatifs à l’acheminement de l’énergie sur le réseau public pour le compte du gestionnaire de réseau.

C’est un contrat conclu avec le gestionnaire de réseau public pour l’accès et l’utilisation des réseau public d’acheminement de l’électricité.). Ce contrat est complémentaire de votre contrat de fourniture d’énergie.

Les tarifs sont publics et fixés par la Commission de Régulation de l’Energie au travers du Tarif d’Utilisation des Réseaux Publics Electriques (TURPE).

Ce contrat n’est donc pas négociable, mais des optimisations de puissances souscrites ou de versions tarifaires peuvent être envisageables.

Au contraire des conditions d’accès au réseau dont les tarifs sont fixés par la CRE, les conditions de fourniture d’énergie sont négociables avec les fournisseurs sur différents points : forme des prix (fixes, 100% marchés, intégrant de l’ARENH ), périodes horaires, définition des saisons, modalités de répercussions de l’obligation de capacité etc..

Ils sont multiples et dépendent des objectifs recherchés : visibilité budgétaire sur plusieurs années, possibilités de flexibilité, moyens et compétences présentes au sein de l’entreprise pour assurer un suivi des marchés etc…

FAQ "Subventinos"

Cela dépendra de la région concernée, de la taille du projet ainsi que des organismes.

De façon générale, un premier versement est effectué au début du chantier, un versement intermédiaire à la moitié et enfin le solde une fois le projet abouti.

ORA gère l’intégralité du dossier pour vous et se propose d’être l’interlocuteur unique de l’autorité compétente ainsi qu’être en relation avec votre bureau d’étude ou installateur. ORA vous sollicite uniquement pour des informations administratives (coordonnées, KBIS…).

FAQ